Depuis qu’Abou Bakr al-Baghdadi s’est autoproclamé calife demandant ainsi l’allégeance de tous les musulmans, l’institution califale est revenue au centre du débat. Cet essai se veut un éclairage sur l’élaboration de cette institution politique qui n’a pas les contours monolithes tels que les groupes islamistes nous le présentent.

De la période dite du vivant du Prophète Muhammad en passant par le paradis perdu et des dissensions internes après sa mort en passant par l’âge d’Or et sa décadence et le mirage Ottoman, Nabil Mouline, historien-chercheur au CNRS, déconstruit le mythe de « l’objet » califat à travers cet essai où appréhendé comme une construction sociale en perpétuelle reformulation depuis son apparition jusqu’aux revendications de l’utopie islamiste d’Al Qaïda et Daesh. Un petit ouvrage très d’actu sur l’Histoire politique de l’Islam qui se lit en ligne droite.

Champs Histoire. 122 dhs

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Copyright © 2021 Librairie Préface. Made by KONNECTOOS.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?