Jim Harrison, l’écrivain claustrophobe ouvert aux grands espaces américains, passionné par la nature, la violence, les hommes, les femmes, la solitude nous a quitté à la fin du mois de mars. Son oeuvre est un hymne à la liberté, bien loin des scories postmodernes, avec un style toujours doux et flottant. Son dernier roman « Pêchés capitaux » explore le continent noir de la sexualité. Un écrivain immense revisité, ici, par un reportage effectué par l’émission française « La grande Librairie » en 2015

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Copyright © 2019 Librairie Préface. Made by KONNECTOOS.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?