Bachir-Bachir, écrivain reconnu par un succès foudroyant avec son premier roman « Le Job » vit une panne sèche devant la page blanche pendant que la dead-line de son éditeur s’avance telle un spectre collée à son angoisse. Comment va t’-il sortir de l’impasse ? Exilé d’une carrière de col blanc, il a fait le choix individuel de devenir écrivain à temps plein. Choix individualiste s’il en est dans une société rigide. Un simple divorce devient alors un accident de vie lequel l’entraine dans une cascade de problèmes insolubles dans un environnement où sortir des rails est un aller simple vers la marginalité. De petits mensonges, en coup de bluff jusqu’à un vol de manuscrit embué, il donne le change jusqu’à ce que son mensonge, le plagiat d’un manuscrit d’un autre, lui explose au visage en pleine présentation de son dernier livre, scène, par ailleurs, hilarante.

 

Plutôt caustique et drôle!

 

Car oui, « Best-Seller » est drôle à beaucoup d’endroits, reflet d’une société où l’individualisation sociale est implicitement interdite et où la débrouille est un sport national. Notre anti-héros, par son œil panoramique sur une société férocement conservatrice, matérialiste et pseudo puritaine soit ignorante et hypocrite est attachant avec son côté walk on wild side attitude, toujours sensible et sans auto-complaisance envers lui-même. L’argent, le couple, le monde de l’édition, l’amitié sont passés au crible de son laser, et, en dernier ressort de l’ouvrage, un semi-happy end grâce à la famille, fil ténu de ce qui reste de la solidarité. Roman réussi, dense, aux personnages incarnés à point, et tressé d’une une trame narrative jouant sur des mises en abyme jouissives avec un beat urbain en fond sonore. Par ce second roman, Reda Dalil (lire ici, son savoureux « Dictionnaire intime ») vivifie la littérature marocaine en la sortant de son misérabilisme sans contourner le choc frontal entre la difficile rencontre entre individualité et société. Un roman férocement caustique, drôle et attachant par sa justesse aiguisée.

De Reda Dalil. Editions Le Fennec. 98 dhs

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Copyright © 2019 Librairie Préface. Made by KONNECTOOS.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?